Le Centre psychiatrique de Bâle-Campagne (« Psychiatrie Baselland ») est situé sur une hauteur, légèrement à l’extérieur du centre de Liestal. Son site est fortement présent dans le paysage, aussi bien en raison de son étendue que de la disposition des différents bâtiments dans la topographie du lieu. La zone à traiter qui accueillera les deux bâtiments de remplacement – le Centre pour psychiatrie gériatrique (« Zentrum für Alterspsychiatrie », ZAP) et le Centre d’intervention de crise (« Zentrum für Krisenintervention », ZKI) – se trouve entre la lisière de la forêt et le campus existant.

Le nouveau bâtiment du ZAP est une construction rectangulaire de cinq étages qui abrite les secteurs ambulatoire et stationnaire de la psychiatrie et psychothérapie gériatriques. Les deux secteurs, comprenant chacun deux services, peuvent être maintenus ouverts ou fermés selon l’agencement choisi. Le plan s’organise autour de noyaux centraux ; les différents espaces sont clairement délimités les uns des autres. Ce bâtiment compact se distingue par des trajets courts, une lumière naturelle généreuse dans les zones de séjour et des chambres avec vue sur la verdure. Des jardins dits thérapeutiques, disposés et conçus avec finesse, constituent des lieux de refuge qui protègent les patients des regards indiscrets et leur procurent une sphère privée.

Le ZKI quant à lui est une construction basse et rectangulaire, composée de trois vastes cours internes. Le rez-de-chaussée a pour fonction d’assurer la liaison entre l’ensemble des espaces et d’accueillir le stationnement des véhicules ; il est surmonté par les deux étages en surplomb de la clinique. Ici aussi, les chambres des patients sont orientées vers l’extérieur. Deux stations destinées aux personnes gravement malades disposent respectivement de 24 lits répartis dans 12 chambres simples et 6 chambres doubles. Les zones communes orientées vers l’intérieur diffèrent du point de vue de leur aménagement ; toutes procurent un sentiment de sécurité et permettent un contrôle simultané. L’agrandissement optionnel du ZKI est réalisable par un simple effet de miroir du bâtiment lorsque celui-ci sera en exploitation.

Un engazonnement du toit du ZKI – bien visible car situé en contrebas – doit permettre son intégration harmonieuse dans le paysage. Le toit plus élevé du ZAP accueille pour sa part une couronne périphérique destinée à la production énergétique solaire. Les capteurs à tubes sous vide et les modules photovoltaïques disposés à plat recouvrent les collecteurs des gaines techniques et créent simultanément la distance spatiale prescrite entre le jardin réservé aux patients atteints de démence et le bord externe du bâtiment.

Le standard Minergie-P peut être atteint sans effort avec des pertes thermiques minimes, des gains solaires passifs, une technique du bâtiment simple et hautement efficiente ainsi qu’une production énergétique solaire.